lundi 12 avril 2021

Mardi de la 2ème semaine de Pâques



Naître de l'Esprit




 Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 3, 7b- 15

En ce temps-là,
Jésus disait à Nicodème :
« Il vous faut naître d’en haut.
Le vent souffle où il veut :
tu entends sa voix,
mais tu ne sais ni d’où il vient ni où il va.
Il en est ainsi
pour qui est né du souffle de l’Esprit. »
Nicodème reprit :
« Comment cela peut-il se faire ? »
Jésus lui répondit :
« Tu es un maître qui enseigne Israël
et tu ne connais pas ces choses-là ?
Amen, amen, je te le dis :
nous parlons de ce que nous savons,
nous témoignons de ce que nous avons vu,
et vous ne recevez pas notre témoignage.
Si vous ne croyez pas
lorsque je vous parle des choses de la terre,
comment croirez-vous
quand je vous parlerai des choses du ciel ?
Car nul n’est monté au ciel
sinon celui qui est descendu du ciel,
le Fils de l’homme.
De même que le serpent de bronze
fut élevé par Moïse dans le désert,
ainsi faut-il que le Fils de l’homme soit élevé,
afin qu’en lui tout homme qui croit
ait la vie éternelle. » © AELF


Méditation
"Il vous faut naître d'en haut…" Nicodème est plein de bonne volonté mais il a de mal à comprendre ce que Jésus lui dit. Même le plus savant des "maîtres" ne peut comprendre. La connaissance de Dieu est impossible, même à l'homme le plus intelligent. Ce qui nous est demandé comme à Nicodème, c'est de nous faire tout petits, c'est renoncer à toute suffisance, naître à nouveau.

Seul Jésus a l'expérience immédiate des choses de Dieu ; il parle de ce qu'il connaît ; il dit ce qu'il a vu. La foi, c'est voir avec les yeux de Dieu, c'est faire confiance aux paroles de Jésus, c'est se laisser introduire par lui dans son domaine divin. Ses paroles sont celles "de la Vie Éternelle."

Dans un deuxième temps, Jésus nous parle du serpent de bronze "élevé" par Moïse dans le désert. Ceux et celles qui le regardaient étaient sauvés". Et Jésus ajoute : "Ainsi faut-il que le Fils de l'Homme soit élevé". C'est l'élévation de la croix, l'élévation de la résurrection. C'est en regardant vers la croix que nous prenons conscience de cet amour qui dépasse tout ce que nous pouvons imaginer. . C'est là qu'il communique la vie divine, la Vie éternelle à ceux qui croient.

Comme Nicodème, prenons le temps d'accueillir les Paroles de Jésus et de nous laisser guider par lui. C'est par lui que nous pouvons aller vers le Père.


dimanche 11 avril 2021

Lundi de la 2ème semaine de Pâques


Il vint de nuit à Jésus…


Évangile de saint Jean 3, 1-8

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean
Il y avait un homme, un pharisien nommé Nicodème ;
c’était un notable parmi les Juifs.
Il vint trouver Jésus pendant la nuit.
Il lui dit :
« Rabbi, nous le savons,
c’est de la part de Dieu que tu es venu
comme un maître qui enseigne,
car personne ne peut accomplir
les signes que toi, tu accomplis,
si Dieu n’est pas avec lui. »
Jésus lui répondit :
« Amen, amen, je te le dis :
à moins de naître d’en haut,
on ne peut voir le royaume de Dieu. »
Nicodème lui répliqua :
« Comment un homme peut-il naître
quand il est vieux ?
Peut-il entrer une deuxième fois dans le sein de sa mère
et renaître ? »
Jésus répondit :
« Amen, amen, je te le dis :
personne, à moins de naître de l’eau et de l’Esprit,
ne peut entrer dans le royaume de Dieu.
Ce qui est né de la chair est chair ;
ce qui est né de l’Esprit est esprit.
Ne sois pas étonné si je t’ai dit :
il vous faut naître d’en haut.
Le vent souffle où il veut :
tu entends sa voix,
mais tu ne sais ni d’où il vient ni où il va.
Il en est ainsi
pour qui est né du souffle de l’Esprit. » (AELF)


Méditation
Nicodème vient de nuit à Jésus ; cette nuit c'est aussi celle des questionnements, des incertitudes, des doutes. On est vraiment dans l'obscurité. C'est le vide. Mais Nicodème nous apprend la bonne démarche à suivre : Venir à Jésus, même de nuit, et oser lui poser nos questions. C'est aussi une manière d'entrer dans la prière.

Et Jésus nous répond que pour voir le règne de Dieu, il nous faut "RENAITRE" ; c'est par la foi que nous accédons à un mode d'existence totalement nouveau ; c'est la vie de Dieu dans l'homme. Être baptisé, c'est renaître ; c'est comme si tout recommençait : c'est une résurrection.

Tout cela, c'est l'œuvre de l'Esprit Saint. Une petite fille disait au cours d'une rencontre de catéchisme : "C'est comme le vent : on ne le voit pas mais on voit le résultat.

Ô Seigneur, je viens vers toi, je viens vers toi,
Je te cherche, mon Dieu,
Ô Seigneur, écoute-moi, écoute-moi
Je t'espère, mon Dieu.