vendredi 5 octobre 2018

Samedi de la 26ème semaine



Réjouissez-vous





Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 10,17-24.
Les soixante-douze disciples que Jésus avait envoyés revinrent tout joyeux. Ils racontaient: «Seigneur, même les esprits mauvais nous sont soumis en ton nom.»
Jésus leur dit: «Je voyais Satan tomber du ciel comme l’éclair. Vous, je vous ai donné pouvoir d’écraser serpents et scorpions, et pouvoir sur toute la puissance de l’Ennemi; et rien ne pourra vous faire du mal. Cependant, ne vous réjouissez pas parce que les esprits vous sont soumis; mais réjouissez-vous parce que vos noms sont inscrits dans les cieux.»
À ce moment, Jésus exulta de joie sous l’action de l’Esprit Saint, et il dit: «Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange: ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits. Oui, Père, tu l’as voulu ainsi dans ta bonté. Tout m’a été confié par mon Père; personne ne connaît qui est le Fils, sinon le Père, et personne ne connaît qui est le Père, sinon le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler.»
Puis il se tourna vers ses disciples et leur dit en particulier: «Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez! Car, je vous le déclare: Beaucoup de prophètes et de rois ont voulu voir ce que vous voyez, et ne l’ont pas vu, entendre ce que vous entendez, et ne l’ont pas entendu.»

©AELF


Méditation
Après avoir rempli leur mission, les 72 disciples reviennent à Jésus. Ils sont étonnés de voir que même les esprits mauvais leur sont soumis au nom du Seigneur. Satan c'est l'accusateur, celui qui signale à Dieu ceux qui méritent une punition à cause de leur injustice ; pour Jésus, la défaite de Satan est anticipée dans l'agir de ses envoyés : "Je voyais Satan tomber du ciel comme l'éclair"

Mais Jésus vient leur préciser que la vraie joie est ailleurs ; elle n'est pas d'abord dans la victoire sur le démon. Elle est avant tout dans la connaissance du Père permise par le Christ. Les disciples doivent se réjouir parce que leurs noms sont inscrits au ciel dans le cœur même de Dieu.

Ému par tout ce qui est arrivé, Jésus lève les yeux vers le ciel : il rend grâce au Père parce qu'il a choisi de confier son amour à ces petits qui sont ses disciples. Les grands de ce monde n'ont pas eu cette chance car il leur manquait un cœur de pauvre. Heureux ceux qui se laissent introduire à ce mystère d'amour entre le Père et le Fils.