mardi 2 octobre 2018

Mercredi de la 26ème semaine du Temps ordinaire





Suivre Jésus…





Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc (9, 57-62)
En ce temps-là, en cours de route, un homme dit à Jésus : « Je te suivrai partout où tu iras. » Jésus lui déclara : « Les renards ont des terriers, les oiseaux du ciel ont des nids ; mais le Fils de l’homme n’a pas d’endroit où reposer la tête. »    
Il dit à un autre : « Suis-moi. » L’homme répondit : « Seigneur, permets-moi d’aller d’abord enterrer mon père. » Mais Jésus répliqua : « Laisse les morts enterrer leurs morts. Toi, pars, et annonce le règne de Dieu. »    
Un autre encore lui dit : « Je te suivrai, Seigneur ; mais laisse-moi d’abord faire mes adieux aux gens de ma maison. » Jésus lui répondit : « Quiconque met la main à la charrue, puis regarde en arrière, n’est pas fait pour le royaume de Dieu. »
©AELF


Méditation
Cet Évangile nous ramène à la montée de Jésus à Jérusalem. C'est là qu'il sera arrêté, condamné et mis à mort sur une croix. Or voilà qu’en cours de route, de possibles disciples viennent lui proposer leurs services.

La réponse que Jésus fait au premier ne laisse pas de doute sur ce qui les attend : « les renards ont des terriers, les oiseaux du ciel ont des nids, mais le Fils de l’Homme n’a pas d’endroit où reposer sa tête. » Ce Messie mène une vie itinérante et pauvre. Il est souvent rejeté. Jésus avertit ceux qui veulent le suivre qu’ils doivent savoir à quoi s’en tenir.

Le deuxième voudrait d’abord aller enterrer son père qui vient de mourir. Dans ce pays chaud, il suffit de quelques heures. Mais la réponse de Jésus est sans appel : « Laisse les morts enterrer leurs morts. Toi, va annoncer le règne de Dieu. » De la part de Jésus qui est si respectueux de la loi juive, de tels propos peuvent choquer. Mais il nous fait comprendre que l’annonce du Royaume exige une détermination sans faille.

Le troisième appelé veut d’abord faire ses adieux aux gens de sa maison. Il demande un délai. Mais l’appel du Christ c’est une urgence absolue ; c’est aussi un arrachement. C’est ce que Jésus lui-même a vécu : Il a quitté le confort de sa maison familiale de Nazareth, il a vécu de nombreux arrachements qui l’ont conduit jusqu’au don de sa vie.         
Toutes ces paroles qui nous parlent d’appel, d’engagement, de décision ferme et de mise en route sont aussi pour nous. Dieu ne cesse pas d’embaucher. Son appel est à destination de tous et de chacun. Le Seigneur nous appelle et nous envoie dans le monde pour que nous y soyons les témoins de son amour. Suivre Jésus, c'est se mettre en marche, c'est aller de l'avant.

Mais sur cette route, nous ne sommes pas seuls. Le Seigneur est là ; il nous précède, il nous conduit sur les chemins de la Vie. Nous pouvons toujours compter sur lui.