lundi 1 octobre 2018

2 octobre 2018





Fête des anges gardiens



  

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 18,1-5.10.
À ce moment-là, les disciples s’approchèrent de Jésus et lui dirent : « Qui donc est le plus grand dans le royaume des Cieux ? »
Alors Jésus appela un petit enfant ; il le plaça au milieu d’eux,         
et il déclara : « Amen, je vous le dis : si vous ne changez pas pour devenir comme les enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux.   
Mais celui qui se fera petit comme cet enfant, celui-là est le plus grand dans le royaume des Cieux.
Et celui qui accueille un enfant comme celui-ci en mon nom, il m’accueille, moi.
Gardez-vous de mépriser un seul de ces petits, car, je vous le dis, leurs anges dans les cieux voient sans cesse la face de mon Père qui est aux cieux.
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Méditation
Cet Évangile est une réponse à une question des disciples de Jésus. Ils en étaient venus à se disputer pour savoir lequel était le plus grand. C'est la tentation de ce que le pape François appelle "le carriérisme". Chacun voulait devenir plus grand que l'autre. Ce n'est pas un bon exemple de la part de nos premiers évêques mais c'est ainsi.

Jésus leur répond en appelant un petit enfant. Il le place au milieu d'eux et il leur dit qu'il faut devenir comme un petit enfant. Comprenons bien, l'enfant reconnaît qu'il a besoin d'aide pour avancer. Il est docile à l'égard de ceux qui l'accompagnent et le protègent. C'est tout le contraire de l'orgueil et de la suffisance. "Celui qui se fera petit comme cet enfant, c'est celui-là qui est le plus grand dans le Royaume des cieux."

"Leurs anges dans les cieux voient sans cesse la face de mon Père qui est aux cieux." Ces anges gardiens sont pour nous et auprès de nous des messagers de la bonne nouvelle. Nous avons tous un ange gardien qui nous souffle le message et nous aide à faire le bon choix, celui de la vie. L'ange gardien est un compagnon toujours présent à nos côtés pour nous accompagner et nous protéger. Et Jésus précise qu'il voit sans cesse la voix de son Père qui est aux cieux.

"O Seigneur, comment reconnaître
les bienfaits dont tu m’as comblé ?
Chaque jour je célébrerai tes grandeurs, Alléluia !"