vendredi 7 septembre 2018

8 sptembre



Fête de la nativité de la Vierge Marie



Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 1,1-16.18-23.

Généalogie de Jésus Christ, fils de David, fils d'Abraham :
Abraham engendra Isaac, Isaac engendra Jacob, Jacob engendra Juda et ses frères,
Juda, de son union avec Thamar, engendra Pharès et Zara, Pharès engendra Esrom, Esrom engendra Aram,
Aram engendra Aminadab, Aminadab engendra Naassone, Naassone engendra Salmone,
Salmone, de son union avec Rahab, engendra Booz, Booz, de son union avec Ruth, engendra Jobed, Jobed engendra Jessé,
Jessé engendra le roi David.

David, de son union avec la femme d’Ourias, engendra Salomon,
Salomon engendra Roboam, Roboam engendra Abia, Abia engendra Asa,
Asa engendra Josaphat, Josaphat engendra Joram, Joram engendra Ozias,
Ozias engendra Joatham, Joatham engendra Acaz, Acaz engendra Ézékias,
Ézékias engendra Manassé, Manassé engendra Amone, Amone engendra Josias,
Josias engendra Jékonias et ses frères à l’époque de l’exil à Babylone.
Après l’exil à Babylone, Jékonias engendra Salathiel, Salathiel engendra Zorobabel,
Zorobabel engendra Abioud, Abioud engendra Éliakim, Éliakim engendra Azor,
Azor engendra Sadok, Sadok engendra Akim, Akim engendra Élioud,
Élioud engendra Éléazar, Éléazar engendra Mattane, Mattane engendra Jacob,
Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle fut engendré Jésus, que l’on appelle Christ.
Or, voici comment fut engendré Jésus Christ : Marie, sa mère, avait été accordée en mariage à Joseph ; avant qu’ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l’action de l’Esprit Saint.
Joseph, son époux, qui était un homme juste, et ne voulait pas la dénoncer publiquement, décida de la renvoyer en secret.
Comme il avait formé ce projet, voici que l’ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse, puisque l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint ;
elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus (c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. »
Tout cela est arrivé pour que soit accomplie la parole du Seigneur prononcée par le prophète :
‘Voici que la Vierge concevra, et elle enfantera un fils ; on lui donnera le nom d’Emmanuel’, qui se traduit : « Dieu-avec-nous »

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris




Méditation

Beaucoup sont peut-être un peu déroutés par cette longue généalogie de Jésus. Et pourtant chaque personnage a son histoire. Les premières femmes qui y sont nommées sont des étrangères. Il y avait même une prostituée. Saint Matthieu veut nous montrer que Jésus est solidaire de toute l'humanité, non seulement dans ce qu'elle a de plus glorieux mais aussi dans ce qu'elle a de plus faible. Dans cette longue liste, on trouve aussi de grands pécheurs, mais rien ne peut empêcher Dieu de vouloir sauver tous les hommes. Là où le péché a abondé, l'amour a surabondé.


À la fin de cette longue chaine, nous trouvons deux personnes justes et saintes. Les Évangiles ne nous disent rien sur leur naissance. Ils ont choisi de laisser toute la place au Christ. Dans son Évangile, saint Matthieu nous rapporte "l'annonce faite à Joseph". Ce qu'il a entendu, c'est un appel à prendre chez lui Marie son épouse. "L'enfant qui est engendré en elle vient de l'Esprit Saint." Joseph a fait confiance ; la parole de Dieu a été plus forte que ses réticences. Il a accepté de se faire serviteur d'un mystère qu'il ne comprend pas.


Comme Marie et Joseph, nous sommes invités à faire de la place dans nos vies pour accueillir le Christ. Garder Jésus et Marie, garder chaque personne, spécialement les plus pauvres, nous garder-nous-mêmes… C'est une grande mission que nous sommes tous appelés à accomplir.


En regardant Marie et Joseph, nous apprenons à être dociles au projet de Dieu et à nous tenir en silence devant lui. Nous apprenons l'obéissance. Que Marie, en cette fête de sa nativité nous donne le goût du consentement et de l'humilité.