vendredi 28 septembre 2018

29 septembre






Saint Michel, saint Gabriel, saint Raphaël




Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean (1, 47-51)
Lorsque Jésus voit Nathanaël venir à lui, il déclare : « Voici un véritable fils d’Israël, un homme qui ne sait pas mentir. » Nathanaël lui demande : « Comment me connais-tu? » Jésus lui répond : « Avant que Philippe te parle, quand tu étais sous le figuier, je t’ai vu. » Nathanaël lui dit : « Rabbi, c’est toi le Fils de Dieu ! c’est toi le Roi d’Israël ! » Jésus reprend : « Je te dis que je t’ai vu sous le figuier, et c’est pour cela que tu crois ! Tu verras des choses plus grandes encore. »     
Et il ajoute : « Amen, amen, je vous le dis : vous verrez les cieux ouverts, avec les anges de Dieu qui montent et descendent au-dessus du Fils de l’homme. »
©AELF



Méditation
Le 29 septembre, nous fêtons les archanges, Michel, Gabriel et Raphaël. Ce mot "ange" signifie "messager". L'ange est celui qui vient de la part de Dieu annoncer une bonne nouvelle aux hommes. Cette fête nous invite à reconnaître que Dieu nous envoie des messagers pour nous guider vers lui. La Bible nous parle de Raphaël qui a guidé Tobie dans son périple, Gabriel lors de son annonce faire à Marie : "Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus…" (Luc 1. 31). Quant à Michel, il apparaît plusieurs fois dans la Bible, par exemple dans le livre de Daniel, l'épitre de saint Jude, l'apocalypse de saint Jean.       

Puis le 2 octobre, nous fêterons les anges gardiens. Quand on en parle aux enfants, ils ne connaissent que la série télévisée "Joséphine ange gardien". Quelques rétablissements s'imposent. D'autre part, il existe de nombreux sites ésotériques qui prétendent tout nous dire sur les anges. Il faut absolument les proscrire car ils ne sont pas du tout conformes à la foi des chrétiens. Et surtout, ils sont très dangereux car le message qu'ils véhiculent ne vient pas de Dieu.


Il est urgent que nous, catholiques, nous donnions leur vraie place aux anges. Quand nous professons notre foi, nous proclamons un Dieu "créateur du monde visible et invisible". Nous les rencontrons sans cesse dans la Bible. Et nous savons que l’Église a créé une fête spéciale le deux octobre pour les anges gardiens.    

     
Tout au long des semaines d'octobre, nous pourrons raviver notre reconnaissance pour cet "ange gardien" que le Seigneur a placé près de nous pour nous guider vers son Royaume. Il est pour nous un intercesseur majeur entre le ciel et la terre. Dans ce temps de combat spirituel, n'hésitons pas à faire appel à lui. Demandons-lui qu'il nous éclaire, nous défende et nous conduise sur le chemin de la Vie.