jeudi 30 août 2018

Vendredi de la 21ème semaine du Temps ordinaire (31 août 2018)




Veillez  







Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 25, 1-13
En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples cette parabole :
    « Le royaume des Cieux sera comparable
à dix jeunes filles invitées à des noces,
qui prirent leur lampe
pour sortir à la rencontre de l’époux.
    Cinq d’entre elles étaient insouciantes,
et cinq étaient prévoyantes :
    les insouciantes avaient pris leur lampe
sans emporter d’huile,
    tandis que les prévoyantes avaient pris, avec leurs lampes,
des flacons d’huile.
    Comme l’époux tardait,
elles s’assoupirent toutes et s’endormirent.
    Au milieu de la nuit, il y eut un cri :
“Voici l’époux ! Sortez à sa rencontre.”
    Alors toutes ces jeunes filles se réveillèrent
et se mirent à préparer leur lampe.
    Les insouciantes demandèrent aux prévoyantes :
“Donnez-nous de votre huile,
car nos lampes s’éteignent.”
    Les prévoyantes leur répondirent :
“Jamais cela ne suffira pour nous et pour vous,
allez plutôt chez les marchands vous en acheter.”
    Pendant qu’elles allaient en acheter,
l’époux arriva.
Celles qui étaient prêtes
entrèrent avec lui dans la salle des noces,
et la porte fut fermée.
    Plus tard, les autres jeunes filles arrivèrent à leur tour
et dirent :
“Seigneur, Seigneur, ouvre-nous !”
     Il leur répondit :
“Amen, je vous le dis :
je ne vous connais pas.”
    Veillez donc,
car vous ne savez ni le jour ni l’heure. »

.
Méditation
En nous racontant cette parabole, Jésus voudrait attirer notre attention sur un message de la plus haute importance. Le cortège des jeunes filles qui accompagne l'époux représente la communauté des chrétiens. C'est donc de notre vie qu'il s'agit ; de quel côté sommes-nous ? Des prévoyants ou des "insensés" ?

En nous racontant cette parabole Jésus veut nous parler d'une autre noce. Nous y sommes tous invités. Comprenons bien : la Bible est une grande histoire d'amour. C'est l'histoire des noces de Dieu avec l'humanité. Dès le départ, nous découvrons un Dieu qui a créé l'homme à son image et à sa ressemblance. Malheureusement, l'homme s'est détourné de son Dieu. Il est tombé bien bas. Mais Dieu ne cesse de lui renouveler son alliance. Il l'aime comme un époux aime son épouse. Mais il ne peut pas nous sauver sans nous. Il attend de notre part une réponse libre et aimante.

Aujourd'hui, Jésus nous adresse un avertissement très fort : "Veillez donc car vous ne savez pas ni le jour ni l'heure." Non, il ne s'agit pas d'une menace pour nous faire peur. L'évangile est d'abord une bonne nouvelle qui doit radicalement changer notre vie. Le retour du Christ nous est présenté comme un événement merveilleux auquel nous devons nous préparer tout au long de notre vie. Cette rencontre avec lui sera une grande fête. Mais comme chacun sait, une fête ça se prépare. Celui que nous attendons, c'est notre Sauveur. Il nous faut être prêt à le recevoir. Cela suppose une vigilance de tous les jours et un comportement conforme à la volonté de Dieu.

A travers ces dix jeunes filles, Jésus évoque d'abord le peuple des Juifs qui attendent la venue du Messie. Il constate que, de fait, beaucoup se sont assoupis. Mais voilà que Jésus arrive ; en lui, c'est le salut de Dieu qui est offert à tous. Cette parabole vaut aussi pour tous les chrétiens de tous les temps. Beaucoup se sont laissé gagner par le sommeil. L'usure du temps, la fatigue, la routine, la souffrance endorment notre foi et notre espérance. On s'installe dans l'insouciance et on oublie celui qui donne son vrai sens à notre vie. Il ne nous suffit pas d'être invité pour entrer, il faut surtout être prêt.

Les sages, les prévoyants, les avisés, ce sont ceux et celles qui ont choisi de s'installer dans la fidélité. Ils se sont donné des temps réguliers de prière. Ils se sont nourris de la Parole de Dieu et de l'Eucharistie. Ils ont compris qu'un feu qui n'est pas alimenté s'éteint vite. Un jour, Jésus a dit : "Gardez vos lampes allumées" : Cette lampe c'est celle de notre conscience. Pour nous chrétiens, c'est celle de notre foi, celle de notre espérance, celle de la prière. L'huile de cette lampe, c'est l'amour de Dieu qui doit imprégner toute notre vie. Cet évangile est donc pour nous un appel pressant à puiser à la source de cet amour qui est en Dieu.

En ce jour, nous te prions, Seigneur : aide-nous à rester éveillés et à reconnaître les signes de ta présence au milieu de nous. Avec toute l'Église, nous te prions : "Viens, Seigneur Jésus, nous avons prévu ton retour, nous sommes éveillés pour veiller." Amen