mercredi 1 août 2018

Jeudi de la 17ème semaine du Temps ordinaire (2 aout 2018)





Déployer l'Évangile


 


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 13, 47-53
En ce temps-là,
Jésus disait aux foules :
    « Le royaume des Cieux est encore comparable
à un filet que l’on jette dans la mer,
et qui ramène toutes sortes de poissons.
    Quand il est plein, on le tire sur le rivage,
on s’assied,
on ramasse dans des paniers ce qui est bon,
et on rejette ce qui ne vaut rien.
    Ainsi en sera-t-il à la fin du monde :
les anges sortiront pour séparer les méchants du milieu des justes
    et les jetteront dans la fournaise :
là, il y aura des pleurs et des grincements de dents. »
    « Avez-vous compris tout cela ? »
Ils lui répondent : « Oui ».
    Jésus ajouta :
« C’est pourquoi tout scribe
devenu disciple du royaume des Cieux
est comparable à un maître de maison
qui tire de son trésor du neuf et de l’ancien. »
    Lorsque Jésus eut terminé ces paraboles,
il s’éloigna de là. © AELF


Méditation
Ce pêcheur qui déploie les filets pour ramener toutes sortes de poissons nous rappelle que Jésus avait dit à Pierre : "Tu seras pêcheur d'hommes". Il ne s'agit pas d'une capture mais d'un sauvetage. À l'image du filet, l'Évangile doit être largement déployé dans le monde. Il doit atteindre le plus grand nombre sans discrimination, sans tri préalable. La bonne nouvelle de l'Évangile est offerte à tous sans exception. Chacun peut être recueilli et accueilli dans le Royaume. Chacun peut trouver sa place dans l'Église de Jésus Christ.

Mais pour apprécier le résultat de cette pêche, il faut ramener le filet à terre. Le pêcheur garde les bons poissons et rejette les mauvais. C'est aussi ce qui se passe pour celui qui a été pris dans les filets de la Parole. Il a pu naître à une vie nouvelle et s'engager sur un chemin de conversion. Mais la Parole permet à chacun de reconnaître le mal et de le rejeter. Nous le confions au Seigneur pour qu'il en vienne à bout.

Seul le Seigneur est capable de démasquer le "mauvais" et lui seul le supprimera le jour où il installera le Royaume des cieux. En attendant, nous nous confions à lui afin qu'il nous libère de tout ce qui nous détourne de lui.

"O Seigneur, guéris-nous, O Seigneur, sauve-nous,
Donne-nous la paix"