vendredi 19 janvier 2018

Samedi de la 2ème semaine du temps ordinaire

20 janvier 2018

 

Il a perdu la tête

 

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 3, 20-21
En ce temps-là,
Jésus revint à la maison,
où de nouveau la foule se rassembla,
si bien qu’il n’était même pas possible de manger.
Les gens de chez lui, l’apprenant,
vinrent pour se saisir de lui,
car ils affirmaient :
« Il a perdu la tête. »
Source : AELF


Méditation
Chacun sait comme il est difficile d'être prophète dans sa patrie et dans sa famille. C'est ce qui arrive à Jésus. Beaucoup ont joué avec lui durant leur enfance. Nous comprenons leur stupéfaction : "Pour qui se prend-il ? Pour eux, il n'est que le fils du charpentier de Nazareth.
Seuls les pauvres de cœur sont capables de l'accueillir. Sa maison est ouverte à tous. Là où nous dosons nos efforts, il se donne sans limite. La porte de son cœur est ouverte à tous. Il s'est donné totalement à sa tâche. Il est mangé par les foules. Il n'a plus le temps de penser à lui-même.
Sa famille, l'apprenant, vient se saisir de lui car ils affirmaient : "Il a perdu la tête." Ils n'ont pas compris qu'il faut un cœur de pauvre pour entrer dans une révélation plus grande sur Jésus. Les chrétiens d'aujourd'hui sont souvent contestés et rejetés. C'est à nous de voir si nous choisissons d'être du côté de Jésus. Nous ne devons pas avoir peur de nous compromettre pour lui, même si cela entraine des risques déraisonnables.
En communion avec toute l'Église, nous faisons nôtre cette prière : "Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur."