vendredi 5 janvier 2018

Samedi 6 janvier



6 janvier 2017

"Tu es mon Fils bien-aimé..."


Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 1, 7-11
En ce temps-là,
    Jean le Baptiste proclamait :
« Voici venir derrière moi
celui qui est plus fort que moi ;
je ne suis pas digne de m’abaisser
pour défaire la courroie de ses sandales.
        Moi, je vous ai baptisés avec de l’eau ;
lui vous baptisera dans l’Esprit Saint. »

    En ces jours-là,
Jésus vint de Nazareth, ville de Galilée,
et il fut baptisé par Jean dans le Jourdain.
    Et aussitôt, en remontant de l’eau,
il vit les cieux se déchirer
et l’Esprit descendre sur lui comme une colombe.
    Il y eut une voix venant des cieux :
« Tu es mon Fils bien-aimé ;
en toi, je trouve ma joie. » (Source : AELF)

********************************************************

Méditation
Ceux qui demandaient à recevoir le baptême donné par Jean Baptiste  manifestaient qu'ils se reconnaissaient pécheurs. Ils étaient plongés dans les eaux du Jourdain et en ressortaient purifiés. Cette démarche les engageait sur la route d'une véritable conversion. Or voilà que Jésus est là. Il se tient au milieu de tous ces gens qui demandent à Dieu de les apaiser. Bien sûr, lui, le Fils bien-aimé du Père n'avait pas de péché à se faire pardonner. Alors pourquoi demande-t-il à recevoir ce baptême de conversion ?          
Au jour de son baptême, Jésus, pur de tout péché, a été plongé dans l'eau du Jourdain. Il en est ressorti porteur de tout le péché du monde. Il l'a pris sur lui pour nous en libérer. Quant à nous, au jour de notre baptême, nous avons été immergés dans l'amour qui est en Dieu, Père, Fils et Saint Esprit. Ce jour-là, Jésus nous a dit : "Tu es mon enfant bien-aimé."          

Depuis notre baptême, nous sommes habités par la présence du Christ en nous. Comme les amis de Jésus, nous pourrons porter et diffuser la bonne nouvelle dans le monde d'aujourd'hui. C'est en vue de cette mission que nous supplions le Seigneur : "Que ton Esprit repose sur nous comme il a reposé sur Jésus. Ainsi, en rencontrant nos frères et nos sœurs, nous apprendrons à te rencontrer toi-même. Amen


Chantons le Seigneur




Autres approches
Evangeli.net : Lire 
Dieu avec nous aujourd'hui : Lire

 

   

**********************************************

La liturgie de ce jour nous propose également le texte ci-dessous :

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 3,23-38. (commenté sur Radio Présence)
Quand il commença, Jésus avait environ trente ans ; il était, à ce que l’on pensait, fils de Joseph, fils d’Éli,
fils de Matthate, fils de Lévi, fils de Melki, fils de Jannaï, fils de Joseph,
fils de Mattathias, fils d’Amos, fils de Nahoum, fils de Hesli, fils de Naggaï,
fils de Maath, fils de Mattathias, fils de Séméine, fils de Josek, fils de Joda,
fils de Joanane, fils de Résa, fils de Zorobabel, fils de Salathiel, fils de Néri,
fils de Melki, fils d’Addi, fils de Kosam, fils d’Elmadam, fils d’Er,
fils de Jésus, fils d’Éliézer, fils de Jorim, fils de Matthate, fils de Lévi,
fils de Syméon, fils de Juda, fils de Joseph, fils de Jonam, fils d’Éliakim,
fils de Méléa, fils de Menna, fils de Mattatha, fils de Natham, fils de David,
fils de Jessé, fils de Jobed, fils de Booz, fils de Sala, fils de Naassone,
fils d’Aminadab, fils d’Admine, fils d’Arni, fils d’Esrom, fils de Pharès, fils de Juda,
fils de Jacob, fils d’Isaac, fils d’Abraham, fils de Thara, fils de Nakor,
fils de Sérouk, fils de Ragaou, fils de Phalek, fils d’Éber, fils de Sala,
fils de Kaïnam, fils d’Arphaxad, fils de Sem, fils de Noé, fils de Lamek,
fils de Mathusalem, fils de Hénok, fils de Jareth, fils de Maléléel, fils de Kaïnam,
fils d’Énos, fils de Seth, fils d’Adam, fils de Dieu. 

 
Commentaire sur Radio Fidélité  (cliquer sur la flèche) : Écouter