mardi 14 novembre 2017

Mercredi de la 32ème semaine du temps ordinaire



Mercredi 15 novembre 2017

Rendre grâce


Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 17,11-19.
En ce temps-là, Jésus, marchant vers Jérusalem, traversait la région située entre la Samarie et la Galilée.
Comme il entrait dans un village, dix lépreux vinrent à sa rencontre. Ils s’arrêtèrent à distance
et lui crièrent : « Jésus, maître, prends pitié de nous. »
À cette vue, Jésus leur dit : « Allez vous montrer aux prêtres. » En cours de route, ils furent purifiés.
L’un d’eux, voyant qu’il était guéri, revint sur ses pas, en glorifiant Dieu à pleine voix.
Il se jeta face contre terre aux pieds de Jésus en lui rendant grâce. Or, c’était un Samaritain.
Alors Jésus prit la parole en disant : « Tous les dix n’ont-ils pas été purifiés ? Les neuf autres, où sont-ils ?
Il ne s’est trouvé parmi eux que cet étranger pour revenir sur ses pas et rendre gloire à Dieu ! »
Jésus lui dit : « Relève-toi et va : ta foi t’a sauvé. »
© AELF


Commentaire


Jésus est en route vers Jérusalem. C'est là qu'il va mourir sur une croix et ressusciter. En cours de route, dix lépreux viennent à sa rencontre : ils le supplient : "Jésus Maître, prends pitié de nous !"


C'est aussi cette prière que nous faisons monter vers le Seigneur : "Prends pitié de nous et du monde entier. Quand nous sommes blessés par la lèpre du péché, nous supplions le Seigneur d'avoir pitié de nous. Il ne demande qu'à nous purifier et à nous réintégrer dans la communauté des croyants. C'est ce qui se passe dans le sacrement du pardon.


Cet amour est offert à tous ; mais dans l'Évangile de ce jour, nous voyons que seul un samaritain est revenu rendre grâce. Il était considéré comme un hérétique ; et pourtant, il a fait preuve d'une foi plus grande que les autres. Cela, nous le voyons aussi dans notre monde d'aujourd'hui. Des personnes indifférentes ou ennemies de la foi chrétienne ont fait cette rencontre avec le Christ et ils rendent gloire à Dieu.


Chaque dimanche, nous célébrons l'Eucharistie qui nous purifie. Elle rassemble en un seul peuple des hommes, des femmes et des enfants très différents. Elle nous rend ouverts à ceux qui voudraient y entrer. Chaque année, nous accueillons au catéchisme des enfants qui demandent le baptême. Des adultes font aussi cette démarche. Nous rendons grâce pour ce don de Dieu offert à tous ; et nous le supplions : "Ramène à toi tous tes enfants dispersés…" Donne-nous de ne pas faire obstacle à ta volonté de sauver tous les hommes mais d'y adhérer par toute notre vie.