dimanche 5 novembre 2017

Lundi de la 31ème semaine du temps ordinaire



6 novembre


"Quand tu invites…"

 



Jésus s'adresse aujourd'hui au chef des pharisiens qui l'avait invité. Il évoque la tendance courante à inviter ceux qui pourront rendre la politesse à leur hôte de la veille. Il n'y rien de mal dans cet échange de faveurs. Mais en agissant ainsi, on en reste au simple niveau naturel. Il n'y a là aucune motivation qui tienne de la vie de foi. Les pécheurs et les païens en font autant.

Aujourd'hui, Jésus voudrait nous aider à faire un pas de plus : "Mais toi, quand tu donnes une réception, invite les pauvres, les boiteux, les aveugles…" Il faut savoir que les boiteux et les aveugles n'avaient pas accès au temple. Ils en étaient exclus car il fallait éviter qu'ils ne profanent le sanctuaire et son contenu. Mais avec Jésus, il y a un changement radical : c'est la bonne nouvelle qui est annoncée aux pauvres. Ils ont la première place dans le cœur de Dieu.

C'est ainsi que Jésus nous apprend à aimer "sans rien attendre en retour". Il nous invite à un désintéressement absolu. Cette conduite rejoint celle de Dieu envers les hommes : "Il ne calcule pas ses heures à veiller sur nous, à nous instruire, à nous pardonner. Il nous a donné le premier et se réjouit de nous voir l'imiter" (Prions en Église).

Autre commentaire : Evangeli.net (du lundi)