jeudi 16 novembre 2017

Vendredi de la 32ème semaine du temps ordinaire

17 novembre 2017

Le jour du Fils de l'Homme 

 

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 17,26-37.
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Comme cela s’est passé dans les jours de Noé, ainsi en sera-t-il dans les jours du Fils de l’homme.
On mangeait, on buvait, on prenait femme, on prenait mari, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche et où survint le déluge qui les fit tous périr.
Il en était de même dans les jours de Loth : on mangeait, on buvait, on achetait, on vendait, on plantait, on bâtissait ;
mais le jour où Loth sortit de Sodome, du ciel tomba une pluie de feu et de soufre qui les fit tous périr ;
cela se passera de la même manière le jour où le Fils de l’homme se révélera.
En ce jour-là, celui qui sera sur sa terrasse, et aura ses affaires dans sa maison, qu’il ne descende pas pour les emporter ; et de même celui qui sera dans son champ, qu’il ne retourne pas en arrière.
Rappelez-vous la femme de Loth.
Qui cherchera à conserver sa vie la perdra. Et qui la perdra la sauvegardera.
Je vous le dis : Cette nuit-là, deux personnes seront dans le même lit : l’une sera prise, l’autre laissée.
Deux femmes seront ensemble en train de moudre du grain : l’une sera prise, l’autre laissée. »
[…]
Prenant alors la parole, les disciples lui demandèrent : « Où donc, Seigneur ? » Il leur répondit : « Là où sera le corps, là aussi se rassembleront les vautours. »


©  AELF

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Commentaire
 Nous
continuons à méditer sur "le jour du Fils de l'Homme". L'Évangile de ce jour se présente comme une "apocalypse". Dans le langage courant, quand on parle de l'Apocalypse, on pense "catastrophe". En fait, le but de ce texte est d'inviter les croyants à rester fidèles et à tenir ferme dans la foi. Le Seigneur reviendra dans la gloire. Pour ceux qui seront restés fidèles, ce sera un jour de joie.

Nous sommes tous appelés à nous convertir ; personne ne pourra échapper au jugement. Il aura lieu là où chacun se trouvera, sans autre forme de procès, ni tergiversation, ni sursis. Le critère de ce jugement sera l'amour que nous aurons mis dans notre vie.

Encore une fois, le but de Jésus n'est pas de nous faire trembler. Cela ne servirait qu'à nous détourner de la seule question essentielle : Comment vivre du Christ et pour lui ? Comment le remettre au centre de nos vies ? Comment faire en sorte en sorte que le jugement nous trouve prêts. La réponse que Dieu attend de nous, c'est une vie remplie d'amour pour lui et pour les autres.

Autres commentaires
Evangeli.net
Radio Fidélité (cliquer sur 321 puis sur la flèche)