jeudi 9 novembre 2017

Vendredi de la 31ème semaine du temps ordinaire

10 novembre 2017 




Danger des richesses 


Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 16,1-8.


En écoutant l'Évangile de ce jour, nous avons pu nous sentir un peu mal à l'aise. Voilà un homme licencié pour faute grave. Demain, il sera à la rue, les poches vides. Il doit réfléchir très vite à la meilleure solution. Et il profite de son ultime pouvoir pour abaisser les dettes des débiteurs de son maître. Il y a là une escroquerie qu'aucun patron ne peut accepter. Quand ça arrive, cela se règle au tribunal. Or voilà que Jésus fait l'éloge de cet homme car il s'est montré habile. 
 
Comprenons bien, le but de cette parabole n'est pas d'aller contre la morale la plus élémentaire. D'ailleurs les historiens nous apprennent une chose importante : Les intendants de l'époque n'étaient pas payés directement par leur patron. Ils aménageaient leur salaire en augmentant la dette et les intérêts de leurs clients. En réduisant ces dettes, le gérant ne puise pas dans les réserves de son patron mais sur ses propres revenus. Le maître fait son éloge car ce gérant a compris qu'il valait mieux perdre son propre argent que de perdre ses amis.

Jésus constate que "les fils de ce monde sont plus habiles entre eux que les fils de la lumière". C'est vrai, quand les intérêts personnels sont en jeu, on devient très inventif. Jésus voudrait bien que notre ardeur pour la paix, la justice et la fraternité nous rende aussi ingénieux. Le jour où nous consacrerons autant d'intelligence et d'acharnement pour inventer des solutions de paix, de justice et de fraternité qu'à gagner de l'argent, beaucoup de choses changeront.

Un jour, la question nous sera posée : qu’as-tu fait de tes biens ? C’est une question redoutable mais aussi une bonne nouvelle pour ceux qui auront tout compris. Aux yeux de Dieu, il n’y a qu’une façon de placer notre argent et nos biens spirituels, c’est de partager par amour pour lui. Quand nous aurons à rendre compte de notre vie, nous aurons de nombreux amis, des pauvres, des malades, des exclus… Ils seront là pour nous accueillir dans les demeures éternelles.

En ce jour, nous te supplions, Seigneur : « Toi qui es Lumière, toi qui es l’Amour, mets en nos ténèbres ton Esprit d’amour ». Amen 

Autre commentaire sur Radio Fidélité : Écouter (314)